Olomouc at the top



Three years, three excellent awards by the world’s prestigious guidebook. Lonely Planet made a list of the most beautiful, yet lesser known tourist destinations. It wasn’t the hot springs of Iceland, Gibraltar Rocks, Odysseus' Ithaca or Luxemburg that ranked in first place but the historical center of Olomouc!

The mini guidebook, Secret Europe, presents tourists with fifty cities from different parts of Europe. The largest, world-renowned guidebook publisher attracts tourists to Olomouc by saying that “in terms of tourism Olomouc can be equated to an authentic restaurant which is your own, small, personal secret. The Main Square is amongst the most enchanting in the country. It is surrounded by historical buildings. It is adorned by the Holy Trinity Column listed as the UNESCO World Cultural and Natural Heritage. Magnificent churches, many of which host an exciting history, are scattered in the streets of the historical center. Explore the foundations of the ancient Olomouc castle in the Archdiocese Museum which is a must-see and then set out to one of the many pubs or mini-breweries”. In 2012, the publisher also awarded Olomouc by ranking it in the top ten most beautiful hidden treasures in Europe. One year later it was once again on the list of the recommended destinations in Moravia. “It’s beautiful as well as surprising for us. Lonely Planet is to tourist guidebooks what Michelin is to gastronomy. I perceive it as a win in the tourist Olympics,” responded Olomouc mayor, Martin Major, when he first heard of the award. “I am very pleased that the professional editor-in-chief of this publication truly appreciates the beauty of our city, its picturesque atmosphere and its uniqueness.

Apart from other things, Olomouc captivated them by the fact that it offers the same architectural treasures as Prague but without the crowds of tourists. It is definitely Olomouc’s advantage in comparison with our capital. However, despite repeated acclaim from the renowned guidebook, it may only be temporary”, mentioned the mayor, Major, with a smile. The deputy mayor, Jan Holpuch added, “I believe that this is an opportunity to introduce our beautiful city to many other tourists.” “I think that being awarded as a hidden treasure or undiscovered city will give Olomouc an even stronger stamp of attractiveness and will evoke more interest in potential visitors.”

Olomouc has been trying to advertise its beauty in a high-quality and systematic way. In the past years, this attempt has proved effective. Statistically as well as simply looking into the streets of the city center confirms that the number of tourists to Olomouc has truly increased. Olomouc is on the list of destinations offered by travel agencies as for example, one-day trips from Prague or as a part of the Vienna – Krakow route. “Greater advertising in cooperation with the agency CzechTourism certainly helped.

This agency gives Olomouc more space than before”, says Karin Vykydalová, head of the tourism department. “Acclaim from Lonely Planet obviously helps. Ideally, a visitor comes here based on the recommendation, is satisfied here and then recommends Olomouc to his friends back home”, adds Dušan Gavenda of the same department. Lonely Planet Secret Europe can be downloaded for free at: www.lonelyplanet.com/secret-europe.

Accueil / Informations de base - Histoire de la ville /  Les Romains à Olomouc / fr ^
 

Centre d'information

Informační centrum

i place Horní náměstí
Arcades de l’Hôtel de ville
779 11 Olomouc

Ouvert tous les jours de 9h00 à 19h00
tél.: (+420) 585 513 385, 392
E-mail:

 

Plan

Mapa města
 

Olomouc region Card

Olomouc Region Card

Olomouc Région Card est une carte de réduction touristique qui vous permet de visiter d'importantes économies d'Olomouc. Son achat pour vous assurer complètement écartée ou entrée libre.

 
Po 14. 10.

16°C
ciel dégagé
Út 15. 10.

17°C
nuageux
St 16. 10.

12°C
légère pluie

Histoire de la ville

sdílet

Les Romains à Olomouc

Pomník

Sur ce lieu historique important a été érigé un monument à la forme symbolique de borne romaine et la station de tramway voisine commémore cette fameuse découverte archéologique.

Site Web

www.rimanevolomouci.cz

Le lieu où se situe aujourd’hui Olomouc a vu l’installation régulière de villages dès la fin de l’âge de pierre. Il s’agissait d’un carrefour important de routes à l’emplacement d’un gué sur la rivière Morava. Les routes reliaient le sud au nord de la Moravie, et l’est à l‘ouest. C’est également la raison pour laquelle les soldats romains ont choisi l’emplacement de l’actuelle Olomouc pour leur camp provisoire, découvert en 2001 à Neředin.

Lors de recherches archéologiques sous des voies de communication nouvellement aménagées (actuelles rues Romaine et Slovaque) ont été découverts et analysés une partie des fossés entourant les fortifications de ce camp. Le camp de Neředin représente l’avancée la plus au Nord du Danube de la présence romaine (environ 200 km). Nous ignorons quelles troupes avaient leur siège à Olomouc. Ce lieu par le passé était un emplacement important et probablement aussi un carrefour de routes reliant le Nord et le Sud de la Moravie (que croisait peut être une des voies de la légendaire route de l’ambre). En raison de son aspect stratégique, l’armée romaine l’a choisi pour y installer provisoirement une unité, probablement entre 179 et 180 de notre ère, et y a construit un camp fortifié provisoire d’où elle contrôlait les environs, les routes et le gué sur la Morava. La présence romaine a duré jusqu’à la fin de l’empire romain et après le départ des Romains les habitants ont continué à utiliser les fortifications de temps en temps.

Sur ce lieu historique important a été érigé un monument dont la forme symbolique est celle d’une borne romaine et la station de tramway voisine commémore cette fameuse découverte archéologique.

La forme symbolique de borne romaine du monument a été choisie afin de rappeler un objet caractéristique commun sur les voies de l’empire romain. Les bornes romaines étaient des colonnes de pierres placées à intervalles réguliers le long des voies, informant sur les distances par rapport à divers points géographiques. A Rome il existait la borne dite « d’or », à partir de laquelle étaient calculées les distances. Chaque borne était numérotée et portait également le nom de celui qui l’avait fait installer.

Le long des voies romaines étaient placées des bornes se distinguant par l’unité de leur forme. Des colonnes de pierre de deux à trois mètres de haut de section cylindrique ou elliptique étaient plantées dans un socle. L’inscription comportait la distance au point initial (en latin caput via), en miles romains, parfois également le nom de l’emplacement, l’année et les données de construction. L’empereur, mentionné comme constructeur, utilisait la construction de ces bornes comme moyen de propagande.